Vous êtes ici

Politique rédactionnelle

Comment les revues analysées ont-elles été choisies ?

Les revues analysées ont été choisies en pensant essentiellement à la « cible » de cette revue de presse que sont les pneumo-oncologues ou les onco-pneumologues, mais aussi tous ceux qui s’intéressent au cancer du poumon et qui n’ont pas toujours le temps ou les moyens d’accéder à 22 revues dont 18 sont en langue anglaise.

Nous avons choisi les journaux qui à la fois gardaient une forte orientation en recherche clinique pour que nos lecteurs puissent acquérir des connaissances nouvelles, mais aussi présentaient des « revues générales » ou des « mises au point » susceptibles d’aider le lecteur dans sa formation continue.

Nous avons aussi voulu privilégier les revues à fort impact factor tout en laissant de côté des journaux très fondamentaux dont le contenu ne correspondait pas à nos objectifs.

Nous avons enfin voulu rechercher l’information au sein d’un panel varié de revues et vous trouverez dans cette revue de presse 3 revues de médecine interne, 5 revues de pneumologie, 9 revues d’oncologie générale et une d’oncologie-radiothérapie,  2 revues d’oncologie thoracique, 1 revue de radiologie, 1 revue de chirurgie thoracique

Cette liste n’est bien sur pas figée et elle est susceptible d’évoluer en fonction de notre expérience et des suggestions que vous pourrez nous faire.

Comment les articles sont-ils choisis ou classés ?

Le recensement général des articles provenant de ces revues vise l’exhaustivité. L’analyse plus ou moins détaillée et l’attribution d’un classement  sous forme de point, tient compte de critères précis. Sont retenus :

1 point : les articles apportant des connaissances réellement nouvelles par rapport à la littérature ;

2 points : les études contribuant, notamment pour les essais thérapeutiques, à l’apport d’un niveau de preuve A (méta-analyse ou essais randomisés de phase III portant sur un grand nombre de malades) ou B (essais randomisés à effectifs réduits (B1) ou études prospectives ou rétrospectives (B2) ;

3 points : les études susceptibles de modifier les pratiques.

Le comité scientifique, qui cautionne ce service et participe aux commentaires de certains articles, est chargé de vérifier régulièrement le respect de ces règles.